Hiré : Une femme meurt en plein mariage de sa fille, on évite d’informer les deux mariés
Postée le 02-12-2021 / 215 Vues

La célébration du mariage entre un jeune résident à Divo et une fille de Hiré, a tourné au drame, le 8 novembre 2021, avec le décès de la mère de la mariée en pleine cérémonie de réjouissance. Pour ne pas gâcher la fête, les deux mariés n’ont pas été informés et ont passé tranquillement leur première nuit de noces.

Un grand malheur a frappé les Sylla, le 8 novembre 2021, pendant qu’ils célébraient le bonheur à Hiré. En effet, en pleine célébration du mariage, la mère de la mariée, après avoir esquissé quelques pas de connaisseuse, s’est affalée dans une chaise et rendu l’âme.

 

Selon Soir Info qui livre cette information, le jour des faits, une délégation des parents du marié quitte Divo pour Hiré, pour la célébration du mariage traditionnel musulman, entre un jeune de Divo et une fille de Hiré, tous deux de la famille Sylla. Tout se passe bien et les deux familles procèdent à l’’’attachement’’ des colas, en présence des témoins du couple et de nombreux parents, amis et fidèles musulmans des deux villes.

Mais pour un tel mariage, il va falloir organiser la réjouissance populaire. Dans tous les cas, la mariée n’a rien à craindre, puisque sa mère a tout prévu avec les femmes de son association. Avant qu’elle ne rejoigne son foyer conjugal à Divo, sa mère tient à cette fête populaire en son honneur. Les femmes de l’association de la mère de la mariée mettent alors les petits plats dans les grands. En un mot, c’est la grande bamboula. La mère de la mariée est en joie. Elle danse avec ses amies venues la soutenir. Elle ‘’sort’’ de son répertoire toutes les phases. Après avoir dansé plusieurs fois, elle est couverte de cadeaux de la part des différentes associations dont elle est membre. Elle prend place sur une chaise pour contempler ses présents. Au passage, elle est congratulée par les invités.

Mais l’hystérie générale de l’instant va prendre une autre tournure quand, subitement, la mère de la mariée s’écroule lourdement, à la surprise générale. Les convives prennent la décision de l’évacuer au Centre de santé de Hiré. La pauvre dame n’y arrivera pas vivante. Chemin faisant, elle rend l’âme dans la voiture la transportant. Quel malheur !

Pour ne pas gâcher la fête, on décide de n’informer personne y compris sa fille, la mariée. Dans la soirée, la nouvelle mariée est embarquée dans une voiture. Direction, la ville de Divo où elle va rejoindre son époux. Le couple passe une belle nuit de noces et ne se doute de rien. Le lendemain, à 6 heures, la nouvelle mariée est tirée de son sommeil et informée du décès brutal de sa mère. Effondrée, elle pleure toutes les larmes de son corps. Des membres de la famille de son mari s’organisent et envoient une délégation à Hiré pour participer aux obsèques de leur belle-mère.

Adolphe Angoua

Source : LINFODROME
Autres articles