Drame à Divo : Un comptable à la retraite et son épouse retrouvés morts à leur domicile dans une mare de sang
Postée le 14-01-2022 / 56 Vues

L'horreur s’est produit le mercredi 12 janvier 2022 à Divo, une ville de la région du Lôh-Djiboua est située au centre-ouest de la Côte d’Ivoire.

Un couple a été découvert mort à son domicile dans la nuit du mercredi 12 janvier 2022 au quartier Konankro Ouest. Ce qui s'est passé.

 

Leurs corps sans vie retrouvés dans une mare de sang

Selon le confrère Agence Ivoirienne de Presse (AIP), il s’agit du comptable à la retraite, N’Guessan Bédé et son épouse Louloua Lydie Parfaite, commerçante, qui ont été retrouvés sans vie, baignant dans leur sang, à leur domicile au quartier Konankro Ouest de Divo, secteur Benoîts.

En effet, les corps ont été retrouvés à 21H par des proches du couple qui s’inquiétaient depuis le matin de ne pas avoir de leurs nouvelles, contrairement à leur habitude.

Les victimes ont été égorgées selon des témoins de la scène

Dame Louloua était une fidèle de l’Eglise universelle de Divo, où elle était attendue toute la journée du mercredi par ses coreligionnaires. Inquiets, certains d’entre eux sont passés à son domicile pour prendre de ses nouvelles.

La femme a été retrouvée sur le sol de sa chambre, gisant dans une mare de sang. Elle a été égorgée, selon des témoins de la scène. Idem pour le mari, retrouvé égorgé, dans la douche.

S’agirait-il d’un cambriolage mal tourné ?

Selon les voisins, le drame s’est passé dans la nuit du 11 au 12 janvier 2022. Les malfrats se sont servis d’une échelle pour escalader la clôture. Les premières observations des témoins indiquent que la scène ressemblait à un cambriolage qui aurait mal tourné.

 

Par ailleurs, la police diligente une enquête pour déterminer les auteurs et les circonstances exactes de cette tragédie.

Rappelons que ce drame intervient au lendemain de la tragédie qui s’est produite le mardi 11 janvier 2022 dans la commune de Koumassi. Les corps sans vie de 4 jeunes filles ont été retrouvés dans une résidence meublée au quartier Divo de la commune. Une 5ème victime trouvée dans un état comateux et évacuée au Centre hospitalier universitaire de Treichville serait malheureusement décédée.

Pour l’heure, la cause de leur décès n’a pas encore été révélée. La piste de l’intoxication alimentaire ou de surdosage de stupéfiants est évoquée dans des témoignages. La police alertée a ouverte enquête. 

Mariam Coulibaly (Stg)


Source : LINFODROME
Autres articles